Ne laissez plus les problèmes de sommeil vous gâcher la vie !

 

 

 

  • Le sommeil naît autant de l’indifférence que de la fatigue. Il est relié à la perte de contrôle, au laisser aller, laisser faire et à l’abandon.

 

« Chacun a sa propre manière d’appréhender le sommeil. La génétique, mais aussi l’éducation et toute notre façon d’être font de chacun un dormeur unique. »

Science et Vie, n0 220, septembre 2002, p. 157

 

 

Le sommeil naît autant de l’indifférence que de la fatigue. Il est relié à la perte de contrôle, au laisser aller, laisser faire et à l’abandon.

«Le sommeil s'empare de l'être humain dès que les événements du monde extérieur cessent d'éveiller son intérêt.

 

Le besoin de sommeil se situe selon les personnes entre 4 et 12 heures.

 

« Chacun a sa propre manière d’appréhender le sommeil. La génétique, mais aussi l’éducation et toute notre façon d’être font de chacun un dormeur unique. »

Science et Vie, n0 220, septembre 2002, p. 157

Le «naturel» serait de s'endormir rapidement lors du coucher, dormir d'un sommeil profond et récupérateur et se réveiller le matin frais et dispos pour la journée. Quand le sommeil n'est pas vécu de cette façon, il convient de trouver l'empêchement ou la cause et d'y remédier.

 

Parmi les besoins vitaux, le sommeil se situe au 3e rang après respirer et boire mais aussi avant celui de manger. On survit moins longtemps à la privation de sommeil que celle de nourriture. Le sommeil est donc un facteur de santé essentiel qui mérite une attention particulière.

 

Chaque personne est animée d'un rythme biologique qui règle les périodes de sommeil et d'éveil, on parle ici du rythme circadien. Le temps du sommeil se présente comme une juxtaposition de plusieurs cycles de sommeil dont la durée varie entre 90 et 110 minutes. En pratique, le sommeil ou l'envie de dormir se présente plus fortement au début d'un cycle et celle de se réveiller à la fin.

 

Les cycles de sommeil nous amènent à considérer comme important le coucher et le lever à des heures régulières qui respectent les début et fins de cycles. Le contraire risque de dérégler l'horloge biologique. Pour cela, il faut être à l'écoute de son rythme biologique, connaître et respecter le nombre d'heures de sommeil nécessaires pour soi.

 

Il est essentiel de connaître la quantité de sommeil dont vous avez besoin car si vous réduisez d’une heure le sommeil, la fatigue s’accumule au fil des jours. Mais il est aussi vrai que prolonger d’une heure son sommeil altère également la qualité des nuits suivantes et produit de la fatigue.

 

Il peut exister un lien entre le fait de se coucher au milieu d'un cycle de sommeil et prendre du temps avant de s'endormir. De même, ce lien existe entre se réveiller au milieu d'un cycle et l'impression de manquer de sommeil.

 

Autre chose à connaître de vous-même : êtes-vous un dormeur du soir ou du matin ?

 

Les personnes « du matin » (25% de la population) se réveillent naturellement tôt, même après un coucher tardif et se passent facilement de réveille-matin. Au lever, elles se sentent en forme, éprouvent une grande faim. Mais le soir, elles tombent de sommeil.

Les personnes « du soir » (25% de la population) se sentent encore en forme à 22 heures mais vivent des réveils difficiles : elles n’ont donc pas faim, se sentent frigorifiées, tout mouvement leur est pénible, et la perspective d’entreprendre une pratique sportive avant 11 heures ne leur sourit pas du tout.

On dit des cycles de sommeil qu'ils raccourcissent avec l'âge. Les personnes âgées ont, en général, moins besoin de sommeil. Ceci est aussi dû au fait des activités plus restreintes.

 

Les adolescents, par contre, ont besoin davantage de sommeil que les adultes. Les rythmes de sommeil se fixent vers la fin de l'adolescence.

 

 

  • Le sommeil profond :

 

Le sommeil profond est celui qui permet la plus grande récupération. Si le dormeur ne peut atteindre ce stade, il peut se sentir fatigué même après 10-12 heures de sommeil.

 

Le sommeil profond se concentre surtout dans les 3-4 premières heures de sommeil.

 

À partir d'un certain âge, il tend à disparaître. Ce stade n'est pas atteint par les insomniaques.

 

Certaines hormones de croissance sont sécrétées dans le sommeil profond. De plus, ce dernier a un effet bénéfique sur le système immunitaire. L’activité cérébrale pendant le sommeil lent profond (SLP) peut mener à des changements qui favorisent les modifications requises pour la mémorisation (consolidation de la mémoire).

 

 

  • Mythes (ou croyances fausses) en rapport avec le sommeil :

 

Le sommeil est un état passif -->faux.

 

Il y a beaucoup d'activités biologiques durant le sommeil.

Il s'y produit des opérations de régénération, de croissance et de construction de cellules et de tissus.

Les rêves interviennent pour classer les expériences de la journée.

Le processus d'assimilation et d'élimination poursuit son cours.

Certaines hormones y sont fabriquées.

Le sommeil est une perte de temps -->faux

 

Cette perception réfère à vos valeurs personnelles. Le corps a besoin de repos pour se maintenir en équilibre, en santé, un peu comme il a besoin d’être nourri. Cela fait parti de notre condition humaine, notre réalité. Si vous devenez conscient de toutes les fonctions du sommeil, vous changerez sûrement d’avis.

Tout le monde a besoin de 8 heures de sommeil -->faux.

 

Comme c'est une moyenne, elle ne s'applique pas pour tout le monde. 10 à 15 % des gens ont besoin de plus de 9 heures de sommeil, 5 % ont besoin de moins de 6 heures.

Selon une étude récente menée auprès d’un million d’Américains et publiée dans Archives of General Psychiatry, le « gros » dormeur (plus de 8 heures par nuit) vivraient moins longtemps que ceux qui dorment six ou sept heures par nuit. Malheureusement, les auteurs de cette vaste étude ignorent pourquoi il en est ainsi. Une chose est sûre cependant : les personnes qui prennent des somnifères ont un risque élevé de mourir prématurément.

Ne laissez plus les problèmes de sommeil vous gâcher la vie !

 

Une solution efficace et naturelle pour aider à retrouver un sommeil  + de 80% des personnes ayant  suivi cette méthode  ont été globalement satisfaits 

Réapprenez à savourer vos nuits grâce à des méthodes naturelles et faciles à prendre en compte avant de vous coucher...

 

Cabinet : Charles HEDER " Energéticien - Relaxologue " 22000 SAINT-BRIEUC 

Tél: 0296781172 / 0675552565

Montage vidéo / Textes audio / Réalisation film: Charles HEDER